Conseils pour surveiller le GRÉEMENT d'un BATEAU:

Il n'y a pas de moment précis pour remplacer votre gréement dormant, un contrôle régulier vous aidera cependant à savoir quand remplacer tel ou tel câble. A la fin de la saison, une vérification approfondie vous laissera le temps d'effectuer des changements durant la période hivernale, alors qu'au début de la saison, un contrôle rapide des goupilles de sécurité, des axes de chape, etc, vous permettra de vous assurer que votre gréement est sécurisé.

L'acier se fatigue au fil du temps, au fil des sollicitations répétées de votre gréement (changements de bord, rafales de vent, à-coups dus à une mer formée, etc).

Il faut donc garder "un oeil" dessus !

Lors de l'inspection de votre gréement, il faut vérifier :

  • les axes de chape et goupilles de sécurité

  • fissures dans les parties serties des embouts (à filetage / à ½ boule / en Té / à chape)

  • la partie de câble entrant dans les terminaisons serties 

  • les câbles endommagés

  • les ridoirs endommagés

Si lors d'une inspection vous remarquez des défauts sur un hauban, alors cette observation doit vous pousser à inspecter l’ensemble de votre gréement, et peut être découvrir d'autres problèmes.

Comment corriger ces problèmes?

  • remplacer la partie du câble A

  • remplacer le hauban entier B

  • ou remplacer les pièces

La réponse dépend du dommage.

  1. Si le sertissage est fissuré ou si le câble est effiloché, et que le ridoir est en bon état, alors vous pouvez ne remplacer que le câble (A).

  2. Si le dommage concerne une pièce sertie ou s'il est situé au niveau du sertissage, alors vous pouvez couper l’extrémité endommagée et la remplacer avec une pièce à sertir manuellement (Swageless, type Norseman) avec un goujon très long.

Pour les amateurs de bricolage, c'est une opération simple. De plus, pour les grands voyageurs, il est sage d'avoir à bord 1 ou 2 Norseman bien choisis (en cas de coup dur, ça peut sauver)!

S'il n'y a que le ridoir d'endommagé, ce sera certainement la seule pièce à changer. Si le câble et une pièce du ridoir sont endommagés, le hauban entier devra être remplacé. Cela peut concerner le hauban ou l'ensemble du gréement.

N'oubliez pas que si un câble est endommagé, alors, il y a de fortes probabilités que l’ensemble du gréement soit fatigué.

La sagesse serait de remplacer les câbles principaux (ceux attachés en tête de mât). Quoi qu'il en soit, il faut bien se renseigner sur "comment procéder".

Le remplacement d'un hauban (ce que vous devez savoir)

Une fois que vous avez défini le travail à faire, l'étape suivante est de savoir comment le réaliser !

  1. Retirez les haubans et les donner au gréeur :

Le plus tranquille !

Pour ce faire, il est conseillé de déposer le mât durant l'hiver ou durant les temps d'immobilisation du bateau. Si vous retirez les haubans, en repérant clairement les réglages des ridoirs, et les envoyez au gréeur, il est presque inutile que vous en fassiez plus étant donné que le gréeur sera capable de les reproduire.

  1. Mesurez le gréement et passer commande pour l'échanger plus tard :

Mesurez le gréement et commandez les pièces de rechange afin de remplacer les anciennes pour des neuves, ultérieurement. Si vous mesurez le gréement et envoyez les dimensions à un gréeur pour qu'il produise les pièces de rechange, cela implique beaucoup plus de connaissances, plus de mesures à réaliser sur place ce qui peut être problématique (voir chapitre suivant : Identifiez vos pièces et Mesures).

Sinon, nous avons un super (!) configurateur de câbles sur notre site, qui vous permettra de re-créer vous même vos haubans et de nous passer commande...

  1. Changez le vous-même :

Les pièces à sertir manuellement (type Swageless) permettent au propriétaire d'un bateau de remplacer lui-même ses câbles. Vous pouvez remplacer un hauban à la fois, ainsi, vous n’aurez pas à déposer le mât (économie d’argent, mais pas de temps…).

Terminaisons NORSEMAN

Données que vous devez connaître à propos de vos haubans 

  • le diamètre du câble

  • le diamètre des axes de chape, ceux-ci sont dimensionnés pour le diamètre du câble, mais il peut y avoir de petites différences en fonction du fabricant.

  • longueur des différents gréements (voir chapitre : Mesures)

  • les types de terminaisons ; terminaison à sertir à œil, chape, terminaison en « T », etc…

  • les principes de fixations du gréement sur le mât et le modèle de plaques d'ancrage (idéalement, prendre des photos et nous les envoyer)

  • la taille des ridoirs et filetages, ainsi que l'orientation des filetages (pas à droite / pas à gauche).

Identifiez vos pièces

Principaux types de terminaisons de gréement pour Voilier :

  1. terminaison à sertir à œil / à chape articulée

  2. terminaison à demi-boule

  3. terminaison en « T »

  4. ridoirs et terminaisons filetées

     

Extrémité supérieure

Généralement, vous trouverez ‘là-haut’ des embouts à œil, à chape articulée, à demi-boule, en Té. 

Pour ces pièces, vous aurez besoin de connaître le diamètre du câble, et des fixations du câble ( la taille de l'axe, des fixations et des plaques d'ancrage).

Au besoin, nous sommes là pour vous guider. Pensez à faire des photos, cela facilite les échanges.

Extrémité inférieure

Généralement, vous trouverez en partie basse les ridoirs équipés d’embouts à œil, à chape articulée.

Pour ces pièces, vous avez besoin du diamètre du câble, du diamètre des axes de chape, du diamètre du ridoir (le pas/ la taille du filetage), et le sens des différents filetages.

NB :

Pour un câble donné, le filetage utilisé peut être de plusieurs tailles possibles. Par exemple : pour un câble de Ø8 mm, le filetage du tendeur peut être soit M12 soit M14 soit 1/2" soit 5/8’’ !!!....

Mesures

De quelles dimensions avez-vous besoin ?

Les dimensions d'axe à axe, la taille du câble, l'identification des types de terminaison et la taille de l'axe de la terminaison sont importantes. Certains gréeurs utilisent le centre de l'axe comme définition d'une extrémité, d'autres utilisent un point d'appui.

Pour mesurer un hauban, plantez un clou dans une surface appropriée. Accrochez la terminaison du hauban sur le clou et ensuite attachez un mètre ruban sur le même clou.

Déroulez le hauban et le mètre, tirez de façon à bien tendre le tout.

Si vous êtes en train de réaliser un tout nouveau hauban, vous devrez mesurer l'ancien tel qu’il était réglé (bien marquer le réglage au moment de la dépose). Le nouveau devra être calculé au réglage 2/3 sorti.

Avec le ridoir à 2/3 sorti, vous avez assez de course pour serrer le hauban une fois que le mât est mis en place. Les gréements sont calculés de façon à ce que la course de serrage soit efficiente.

Cette ouverture à 2/3 est un standard de l'industrie, bien que certains préfèrent un réglage à mi-course.